Concours Thé Noir 2020 – Édition spéciale Stagiaire! (50g)

¥1,000

Chaque année, quand la grande récolte de printemps touche à sa fin et que l’été se fait sentir, toute l’équipe d’Obubu enfile ses « Chika-Tabi » et s’attelle à la récolte des bourgeons du champs de thé juste en face de nos bureaux et usine de production. Les stagiaires qui ont la chance d’être présents à ce moment là ont alors la belle opportunité de s’essayer à la confection de leur propre thé noir à partir de cette récolte! Le concours dure en général quatre jours, chacun comparant ses feuilles aux autres et s’essayant à de nouvelles techniques à la recherche de la saveur et du parfum souhaités. Malgré tous les efforts, il ressort bien sur beaucoup d’erreurs de ces essais, mais ce concours révèle parfois de très belles surprises et quelques thés vraiment uniques lors de la dégustation finale!
S’appuyant sur ses connaissances en la matière qu’il a héritées de sa famille, notre ancien stagiaire Andre Go venu des philippines a produit cette année un thé noir d’une qualité remarquable aux arômes délicats et fruités avec des notes de torréfaction très bien dosées. Le thé d’Andre était de loin le favori de tous les compétiteurs de cette année!
Félicitations Andre!

Venez en apprendre plus sur notre programme de stage juste ici!

 

Goût: Fruité
Corps: Léger
Texture: Ronde
Longueur en bouche: Medium
Récolte: Juin
Cultivar: Plants issus de graines de Yabukita
Origine: Wazuka
Culture: Non ombrée
Processus de fabrication: Flétrissage, Roulage, Oxydation, Séchage

 

 

Description

Producteur :
Andre Go, stagiaire d’Obubu N.119 nous venant d’Indonésie!

Venez en apprendre un peu plus sur Andre juste ici et jetez un oeil à son Interview en tant que stagiaire à Obubu juste en dessous! ↓

 

 

 

Qu’est-ce que le Wakoucha?Kocha

Wakoucha (ou Wakôcha – 紅茶) signifie « thé noir japonais ». Il est vrai que ce qui vient d’abord à l’esprit en pensant au thé japonais est d’avantage le thé vert que le thé noir. Pourtant, même s’il ne représente qu’une très faible quantité de sa production générale, le Japon en produit bien !

Comparée à sa très longue histoire de production de thé vert, la fabrication de thé noir au Japon est très récente. Ses origines remontent à il y a seulement 150 ans, durant la période Meiji, l’époque où le Japon commençait à s’ouvrir au reste du monde.

Bien qu’il soit appelé « thé noir » en occident, « Kôcha»(紅茶signifie littéralement « thé rouge ». Un nom plutôt logique étant donné la couleur rouge foncé du thé une fois infusé.
Cette superbe couleur est d’avantage accentuée par l’eau d’infusion du thé, qui a la particularité d’avoir une très faible teneur en calcaire au Japon. 

Le Kôcha est un thé entièrement oxydé. Après la récolte, les feuilles sont d’abord laissées telles quelles afin de faire baisser leur teneur en humidité : c’est l’étape du flétrissage. Vient ensuite l’étape du roulage, processus durant lequel la structure cellulaire à l’intérieur des feuilles est brisée dans le but d’améliorer le processus d’oxydation qui suit. Après avoir atteint le taux d’oxydation et les arômes souhaités, le thé est séché pour stopper définitivement le processus d’oxydation.

Le thé noir étant une découverte très récente au Japon, environ seuls 300 agriculteurs produisent du Kôcha pour tout le pays, en faisant un produit plutôt rare !

 

Informations complémentaires

Poids 100 g

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Concours Thé Noir 2020 – Édition spéciale Stagiaire! (50g)”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *